Quelques conseils

Page

Si l’on considère que l’acquisition du langage – écrit et oral – passe par la reproduction (de sons, de caractères graphiques, de gestes dans le cas de la langue des signes), il est crucial de se référer lors de cet apprentissage à des modèles établis, donc fiables. Parmi ceux-là, retenons l’incontournable dictionnaire : quels qu’en soient l’éditeur et les spécificités, qu’il s’agisse d’un exemplaire « papier », d’un cédérom ou d’une version en ligne, il demeure un outil inestimable !

Amateurs de logiciels de traitement de texte, vous trouverez ici quelques recommandations utiles à l’élaboration de tout type de document écrit :

  1. Utiliser les correcteurs orthographiques intégrés à vos logiciels de traitement de texte et à vos services de messagerie électronique : même lacunaires, ils relèvent l’essentiel des coquilles, fautes de frappes au clavier, fautes d’orthographe et fautes d’accord.
  2. Utiliser les dictionnaires en ligne (gratuits pour la plupart) : de plus en plus complets, ils proposent désormais définitions, synonymes, antonymes, traduction et conjugaison.
  3. La plupart des moteurs de recherche suggèrent une « réponse juste en orthographe », une formalité appréciable, qu’il convient de ne pas négliger.
  4. Relire, ou faire lire par un tiers.

Laisser un commentaire